Editorial de Novembre 2018

                 Chers amis ! La fête de tous les saints et la commémoration des fidèles défunts que nous célébrons en tout début de ce mois donne une tonalité particulière à ces trente jours de novembre. Si la TOUSSAINT nous rappelle que la sainteté est à la portée de tous, la célébration du jour d’après nous invite à faire mémoire de nos défunts. Chacun de nous a vécu, à degrés différents, le deuil au cours de cette année ou des années passées: celui d’un membre de sa famille, d’un ami ou amie chère ou d’une connaissance proche.  Loin de nous enfermer dans des schémas plus ou moins moroses, nous sommes invités à une double espérance : la sainteté et la paix en Dieu au terme de cette existence.

all saints 2887463 1920

La commémoration de nos défunts, comme le rappelle bien une oraison de cette circonstance, est l’expression de notre volonté de ne pas les oublier et l’occasion de demander à Dieu ne pas les oublier non plus. Les fleurs que vous porterez sur les lieux où ils reposent sont autant de signes de votre affection. L’évocation de leurs noms pendant les célébrations en leur mémoire est une manière de leur permettre de vivre à nouveau dans l’esprit de tous ceux qui les ont connu et la manifestation de notre refus de les oublier malgré la distance temporel. Faire mémoire de nos défunts, c’est les rendre présents. Dans la foi et l’Espérance de la résurrection, attelons-nous à cette tâche de prière pour le bien des âmes qui attendent d’entrer dans la félicité de Dieu. Et que la miséricorde divine opère tout autant pour ceux et celles qui sont partis et pour celles et ceux qui restent et doivent continuer d’avancer en cette vie malgré l’absence; malgré le vide.

Pour ce qui est de la sainteté, le pape François nous rappelle qu’elle prend forme chaque jour dans notre décision d’avancer malgré nos imperfections en s’efforçant de plaire au Seigneur. « Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve. Es-tu une consacrée ou un consacré ? Sois saint en vivant avec joie ton engagement. Es-tu marié ? Sois saint en aimant et en prenant soin de ton époux ou de ton épouse, comme le Christ l’a fait avec l’Église. Es-tu un travailleur ? Sois saint en accomplissant honnêtement et avec compétence ton travail au service de tes frères. Es-tu père, mère, grand-père ou grand-mère ? Sois saint en enseignant avec patience aux enfants à suivre Jésus. As-tu de l’autorité ? Sois saint en luttant pour le bien commun et en renonçant à tes intérêts personnels. » Gaudete et Exsultate n° 14]

Sur notre chemin vers la sainteté, n’oublions pas de nous soutenir dans la prière !

         François Xavier

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes

Acces rapide